Le compost

Le compost

Avec les déchets du potager, les restes des fruits du mercredi, le compostage s’imposait à l’école. Pour ce faire, deux composteurs ont été installés.

Les enfants de 4ème année ont découvert son fonctionnement.

Ils ont appris à alterner des couches de déchets carbones (carton, branches mortes, copeaux de bois, paille…) ainsi que des couches azotées (pelures de fruits, tontes, mauvaises herbes, marc de café…).

Sans oublier que pour une décomposition parfaite, il est impératif que les bactéries, les vers et les insectes soient présents. Dès lors, il faut veiller à humidifier et oxygéner le compost.

Après plusieurs mois, le compost est devenu un terreau riche et fertile.

Monsieur Arnaud a pu répandre le terreau sur le potager qui servira d’engrais naturel.

Un nouveau cycle peut désormais démarrer grâce à nos élèves écoresponsables…

 

 

 

Hôtel à insectes

En juin dernier, la classe de Mme Manon (P3B) et la classe de Mme Gaëlle et M. Thibaut (P4A) ont entrepris de remplir la structure de l’hôtel à insectes qui se trouve dans le potager.

Pour ce faire, nous avons lu des textes expliquant le rôle de l’hôtel à insectes et son utilité à la biodiversité.
(Les P4A avaient également eu l’occasion de suivre une animation à la Hulotte sur les abeilles. Voir autre article.)

Nous avons appris que les insectes ont un rôle très important dans la nature : les abeilles butinent les fleurs afin de participer à la pollinisation, les coccinelles mangent les pucerons, les bousiers et les fourmis décomposent et évacuent les déchets…  Il faut donc leur réserver une place tout aussi importante dans notre école. Et le potager est l’endroit idéal pour qu’elles puissent se nourrir et assurer leur rôle.

En collaboration, nous avons donc décidé de remplir cet abri pour ces petites bêtes.

Il a alors fallu rassembler des éléments afin qu’elles y trouvent refuge : bambous, écorces d’arbres, morceaux de branches, pommes de pin, paille…

Ensuite, au boulot ! Il a fallu :

– choisir différents morceaux de branches;

– les couper en morceaux de +/- 20 cm;

– rassembler des morceaux en fagots et les lier avec de la ficelle;

– tailler les embouts qui dépassent…

Enfin, nous avons rempli ce grand hôtel pour accueillir ces petites bêtes. Un vrai travail d’équipe !

Et maintenant, nous attendons patiemment qu’il se remplisse pour pouvoir observer prochainement les insectes qui y auront trouvé refuge.

N’ayant pas terminé en juin, les P4A de cette année (anciennement les élèves de Mme Manon) ont continué le travail.

Le trait rayonnant en M3B

 

Régulièrement, nous travaillons de nouveaux graphismes. Le dernier que nous avons découvert est « le trait rayonnant ».

Après avoir observé des photographies et une œuvre, nous avons utilisé du matériel divers ainsi que notre corps.

Nous avons ensuite réalisé les traits rayonnants à l’aide de bandes de papier.

Dans un dernier temps, nous avons tracé. D’abord avec de la peinture et finalement avec des feutres.

Ateliers en 5e année

Chaque semaine en 5e année nous essayons de travailler en ateliers.

Il est important pour nous que chacun puisse évoluer à son rythme, manipuler, confronter, développer son autonomie et devenir plus responsable.

Cette semaine, il s’agissait d’ateliers sur la manipulation des abaques afin de consolider l’apprentissage et d’ateliers d’entrainements en conjugaison et géographie dans le but de perfectionner l’utilisation du Bescherelle et de l’Atlas.

La motivation des enfants était au beau fixe ! Pari réussi !

Merci Mme Eva pour ton aide.

Mme Maïté et Mme Caneyle.

Lecture et dénombrement en M3A chez Madame Sophie

Chers parents,

Tout d’abord, merci pour votre participation (sac lecture et livre de la maison).

En photos, des enfants bien concentrés dans leur lecture.

smart

smart

smart

smart

Ensuite, pourquoi ne pas dénombrer tout en s’amusant!

Et maintenant, partons à la recherche du « Comment comparer des collections (quantités) importantes? ». Par petits groupes, les enfants étaient au travail et ils ont trouvé après bien des essais que la correspondance terme à terme était une des stratégies.

À très bientôt pour d’autres nouvelles.

Madame Sophie

Le plaisir de lire en M3B

Afin de développer le goût pour les livres, de donner l’envie de lire, nous avons instauré un « quart d’heure de lecture » deux fois par semaine.

Chaque élève a donc constitué son sac à albums. Les enfants ont choisi un livre dans la bibliothèque de l’école et pouvaient apporter un livre de la maison. Mais pour un plus large choix de livres, quoi de mieux que la bibliothèque d’Herseaux ?

Les lettres de l’alphabet en classe de M3B

Depuis plusieurs semaines, les élèves de 3ème maternelle travaillent les lettres de l’alphabet.

Il faut d’abord prendre conscience de la forme de chacune d’entre elles. Pour cela, commençons par les décorer.

Ensuite, entrainons-nous à écrire les lettres à l’aide de pâte à modeler ou d’allumettes. Nous remarquons qu’il n’est pas possible de former toutes les lettres avec les allumettes.

Nous apprenons également à écrire les lettres. Pour commencer, nous nous entrainons sur les ardoises, sur le TBI ainsi que sur feuille.

Nous apprenons aussi à reconnaitre le nom et nommer chaque lettre en plaçant un jeton sur la lettre citée ou grâce au jeu sur le TBI par exemple.

P4 : Visite au Château des Comtes

Le 6 septembre 2021, les chevaliers sont venus nous rendre visite en classe. Ils nous ont invités à voyager dans le temps en l’an 1432 pour rencontrer le Seigneur Oste de la Barre.

C’est donc le 21 septembre que les P4B et le 5 octobre que les P4A ont passé une matinée au Château des Comtes en l’an 1432.

Nous voilà donc en 1432 ! Nous sommes accueillis devant les grilles du château par le bouffon du roi ainsi que les gardes qui vérifient si nous n’avions pas oublié la pièce d’or que Messire Gauvain nous avait donnée lors de sa visite en classe.

Nous nous sommes rendus dans la cuisine du château pour écouter le Seigneur Oste qui nous racontait l’histoire du château, sa famille, ses descendances…
Gauvain, quant à lui, nous a expliqué comment se déroulaient les combats entre les chevaliers et il a également montré les accessoires que portaient les chevaliers : une cotte de mailles, différents casques, des épées… les élèves qui le souhaitaient ont pu tester quelques équipements.

Ensuite, le seigneur Oste a proposé aux jouvenceaux de s’essayer au jeu de joutes afin que le gagnant devienne l’écuyer de Gauvain.
Nos jouvenceaux se sont bien affrontés, mais ce sont finalement Tom des P4B et Timéo des P4A qui ont endossé le rôle d’écuyer de Gauvain.

Nos jouvencelles ont elles aussi dû se défier dans un jeu d’adresse pour qualifier la damoiselle d’honneur. Ce sont Auriane des P4B et Léann des P4A qui ont emporté le titre.

Pour récompenser les efforts fournis par nos jouvenceaux et jouvencelles, Oste voulait ouvrir son trésor, mais… La clé avait disparu !

C’est sans hésiter que le Seigneur Oste nous a envoyés à la recherche de la clé.
Nous avons dû surmonter différentes épreuves, répondre à des énigmes et même combattre des brigands !

Grâce à la réussite de ces différentes épreuves, le Seigneur Oste a essayé d’ouvrir le coffre, mais la clé ne fonctionnait pas… c’est avec l’aide de Dame Cécile et de sa fameuse formule magique que le coffre s’est finalement ouvert !

Le Seigneur Oste nous a finalement accordé le titre de bravoure et il nous a récompensés pour tous les efforts que nous avons fournis.

Nous avons vécu une chouette matinée en 1432 riche en découvertes !

Nouvelles des élèves de Madame Sophie en M3A

Chers parents,

Voici vos enfants bien motivés au travail.

C’est parti pour des révisions sur le dénombrement de 1 à 5!

 

La ligne horizontale, la ligne verticale et la ligne oblique. Les trois mouvements graphiques bien présents dans l’écriture des lettres en capitale d’imprimerie.

Pour pouvoir s’imprégner de la forme des lettres de l’alphabet, nous allons les décorer.

Passons à l’écriture des lettres avec des allumettes.

Après les mathématiques et le français, passons à l’éveil scientifique: vivant et non vivant.

Après questionnement, hypothèses, vérification des hypothèses, échanges…, les enfants ont appris les critères pour qu’un être soit vivant ou non.

Voici les résultats avec encore parfois quelques erreurs… mais bravo à tous!

À bientôt pour d’autres nouvelles.

Madame Sophie